logo monDRPCE.fr
Gestionnaire des risques ATEX
Rédigez votre DRPCE en ligne

Création COMPTE monDRPCE

Quels sont les risques liés à l’électricité
statique en zone ATEX ?

L’électricité, c’est la mise en mouvement de charges électriques.

Lors de frottement entre certains matériaux, des électrons, mobiles, peuvent être arrachés à certains atomes et attirés par d’autres, ce qui modifie la charge électrique de la matière : on parle d’électricité statique.

Ce phénomène peut être généré par le transfert de produit dans une canalisation, lors d’agitation d’un produit dans un réacteur, par le transport de produit sur bande en caoutchouc ou encore lors de nettoyage de surface.

L’accumulation d’électricité statique peut conduire à une décharge sous forme d’une étincelle.

Aujourd’hui, ce phénomène est à l’origine de nombreuses explosions dans des installations où des atmosphères explosives sont présentes (ATEX).

Le risque d’inflammation lié à l’électricité statique doit faire l’objet d’une analyse et le cas échéant, de mesures de prévention spécifiques.

En zone ATEX, on retrouve 3 principes de prévention :

         – Empêcher la formation des ATEX
         – Supprimer les sources d’inflammation
         – Réduire les effets d’une explosion

Dans ces emplacements, l’énergie libérée part les étincelles électrostatiques peut être suffisante pour déclencher une inflammation.

Les énergies minimales pour enflammer des zones ATEX « gaz » varient de quelques dizaines (Hydrogène : 17µJ) à quelques centaines de microJoules (Méthane : 280 µJ). Pour les zones ATEX « poussières » cela varie entre des dizaines (Farine : 60 mJ) et des centaines de milliJoules (Zinc : 960 mJ).

Les personnes travaillant dans des ATEX peuvent être à l’origine d’une inflammation d’origine électrostatique (en marchant sur un sol isolant une personne accumule des charges électrostatiques susceptible de générer une étincelle dont l’énergie peut atteindre 10 mJ).

D’autre part, dans les installations industrielles des étincelles électrostatiques peuvent générer des étincelles dont l’énergie peut atteindre plusieurs kiloJoules.

Afin de s’assurer de la bonne gestion de ce risque et à l’issue de l’analyse des risques de création de charges électrostatiques, plusieurs mesures peuvent être nécessaires :

         – Mesure de résistance d’écoulement des sols
         – Mesure de continuité des liaisons équipotentielles (structures, canalisations…)
         – Mesures de champs électrostatiques
         – Mesure de résistivité de surface de matériaux

vous êtes prêt ?
une autre question ?